Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Navigation

  • : Mémorial Dormans - Le blog
  • : L'association du Mémorial des batailles de la Marne (Dormans, 51700) a subi des entraves indignes de la part des anciens dirigeants (documents, avoirs et locaux confisqués) Tout ceci complique notre unique but, ne s’occuper QUE de Mémoire, mais nous y réussissons quand même (voir notre site http://memorialdormans.free.fr. Ce blog expose juste les entraves que nous subissons ainsi que nos actions de sauvegarde.
  • Contact

Nous écrire

Vous souhaitez nous transmettre une information, une question, ou un message de soutien ?
Cliquez sur la vignette, Merci d'avance.

Rechercher Un Mot Sur Ce Blog

Archives Classées Par Mois

22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 17:53

    

Vous moquer de quelques anciens combattants serait juste un manque de savoir-vivre de votre part.

Mais que vous vous preniez la Mémoire en otage une fois de plus est inacceptable.

 

Une fois de plus, nous devons la vérité à nos adhérents et à ceux qui nous soutiennent sur les deux épisodes récents dont vous êtes l'auteur, l'un presque drôle, l'autre beaucoup moins :

 

  

 

A  -  Le 13 mars, le maire de Dormans appelle les forces de l'ordre

… pour écarter de dangereux octogénaires !

 

 

Pour eux qui n'auraient pas vu les faits relatés dans L'Union, quotidien régional, voici l'article :

Cliquez sur les images pour lire le texte

LUnionTitreW

LUnionTexteW


Officiellement, il s'agissait de la création d'une antenne locale du Souvenir Français. On se dit que cette association, plus que reconnue, devrait être une assurance de qualité pour les défenseurs de la Mémoire.


Mais par vos actions, M. le maire, il n'en est rien :

 

  >> Cette nouvelle entité, pour laquelle vous avez envoyé les invitations, s'appelle "Comité du Souvenir Français et du Mémorial de Dormans".


 

Il n'est pas normal que notre association, historiquement attachée au Mémorial, n'ait pas été informée de la création d'une nouvelle activité, elle aussi liée au Mémorial. Sachant que ce n'est pas un oubli, cette désinformation confirme votre volonté de dissimulation que nous subissons depuis des mois.

 

 

>> L'accès à l'assemblée constitutive a été refusé à nos membres.

 

.  Bien que votre invitation étaient, entre autres, destinée aux gardiens bénévoles, ce que sont tous les membres qui se sont présentés.

.  Bien qu'ils soient pour certains membres à titre personnel de l'association du Souvenir Français.

.  Bien que notre association soit elle-même membre du Souvenir Français,

 

Refuser l'accès à ces piliers de la Mémoire ne laisse pas de doute quant à la volonté hégémonique de quelques acteurs qu'on retrouve d'une association à l'autre, dont vous, M. le maire !

 

 

>> Pire, cette interdiction d'accès s'est faite par appel aux forces de l'ordre pour déloger les - probablement - dangereux octogénaires.

 

Par bonheur, comme le dit l'article, les gendarmes ont fait preuve de discernement …

 

Diable, les anciens combattants vous ont bousculé, dites-vous ?!  Ah, ah, ah, "les Papys font de la résistance !" dirait Jean-Marie Poiré.

Oui, Monsieur le maire, vous prêtez à rire !

   

Mais notre éclat de rire s'arrête là ! …

Cette démesure prêterait à rire s'il elle ne confirmait un esprit totalitaire qui se dévoile de plus en plus !

Ainsi, la semaine suivante ...

 

 

 

 

B  -  Le 17 mars, M. le maire refuse à 30 personnes une visite au Mémorial

 

  

 

La visite était prévue de longue date (5 mois), mais sans réponse vraiment formelle de votre part, M. le maire. Alors il a fallu que l'association fasse un courrier officiel, pour que vous confirmiez ... le refus qu'elle pressentait.

 

Mais  aucune des raisons que vous évoquez ne tient, M. le Maire.

 

> Le Mémorial serait en travaux ?

 

  • C'est nouveau, nous n'avons pourtant vu, au cours de nos passages réguliers, aucune activité qui empêche une visite !
  • Des travaux ? Et l'association du Mémorial des batailles de la Marne n'est pas au courant ? Vous trouvez ça normal ?

 

> La convention entre la commune et l'association aurait été dénoncée ?

  • Que nenni ! Vous, M. le maire, l'avez dénoncée, de manière unilatérale et en totale contradiction avec les termes de cette convention :

"… la mairie ne peut dénoncer cette convention qu’en cas de manquement grave de l’association" (ce qu’il n’y a jamais eu, bien sûr) "… et elle doit le faire par courrier recommandé expliquant le manquement et laissant un délai pour y remédier." (ce qu’il n’y a pas eu non plus).

Depuis votre annonce en janvier 2009, l'association du Mémorial des batailles de la Marne ne reconnait pas la dénonciation illégitime de la convention, qui vient s'ajouter à la longue liste des décisions arbitraires.

 

> L'association que vous avez créée serait l'unique autorisée ?

  • Non, elle n'est pas l'unique, que vous fassiez référence à la susdite convention ou que vous fassiez simplement appel au devoir de Mémoire que vous devriez avoir : en tant que maire, on ne soutient pas une seule association, surtout de Mémoire. Au contraire, on encourage les bonnes volontés ! Si une seule est autorisée, et que vous en êtes dirigeant, la loi peut se demander s'il n'y a pas favoritisme, voire collusion, voire prise illégale d'intérêt (art 432.12).

 

Vos arguments, M. le maire, ne sont que des prétextes destinés à asseoir votre mainmise sur la Mémoire et nous ne cesserons de nous y opposer légalement.

   

 

~ ~  o  O  o  ~ ~

 

Mais nous vous interpellons aussi moralement, M. le maire.

 

M. le maire,

 

bien que vous déclamiez dans l'article de journal cité plus haut  "La mémoire n'appartient à personne", vous rendez-vous compte qu'une fois de plus, vous montrez qu'elle n'appartient qu'à vous et à ceux qui vous sont inféodés ?

 

Comment pouvez-vous étouffer lentement le cœur de Mémoire que représentent ces octogénaires de l'association ?

 

Comment pouvez-vous sans honte prendre en otage 30 visiteurs du mémorial en les refoulant au dernier moment ?

 

Comment pouvez-vous refusez à 1360 soldats inconnus, qui reposent sous vos murs, l'hommage intemporel du à leur sacrifice ?

 

Oubliez-vous que ces mêmes murs ont été baptisés en 1919 "le rempart contre l'oubli" ?

 

 

Avez-vous conscience de ce que vous faites, M. le maire ?

 


 

~ ~  o  O  o  ~ ~

 

Addenda pour que ceux qui nous soutiennent  :

Pour mieux comprendre les raisons de notre exaspération, rappelons en peu de lignes quelques-uns des tracas que subit l'association depuis presque 2 ans.

 

Mai 2008 :              par le biais de statuts habilement modifiés, trois personnes, MM. ROBERT, BRUYEN, maire de Dormans, et NIGER prennent la tête de l'association et imposent une nouvelle vision de la Mémoire.

 

Octobre 2008 :         ils créent une deuxième association, la plus ressemblante possible, dans le but de faire croire à la passation de l'une vers l'autre.

 

Mars 2009 :              Ces dirigeants tentent de dissoudre l'association historique. Mais, confrontés à l'opposition des adhérents fidèles, et malgré des procédés contestables, ils échouent. Décidés à étouffer l'association coûte que coûte, ils empêchent toute activité mémorielle.

 

Septembre 2009 :     les dirigeants dissidents sont écartés et la nouvelle équipe découvre le travail de destruction réalisé en peu de temps : plus de documents comptables et associatifs, plus de locaux ni de matériel et 95% des avoirs financiers disparus, soit plusieurs dizaines de milliers d'euros !

 

Janvier 2010 :           faisant mine d'accepter la négociation proposée, ils admettent la nécessité de rembourser une première somme de 24.000 euros … que nous attendons toujours deux mois plus tard. L'association décide qu'elle déposera  plainte envers ses trois anciens dirigeants pour abus de confiance.

 

Mars 2010 :              les trois anciens dirigeants participent de très près à cette troisième association avec l'attitude décrite ci-dessus !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Arnaud Mémorial - dans information générale
commenter cet article

commentaires